Recherche
Récemment

Le monde après le saut quantique

Posté sur11/07/2016
Aimer0
Le monde après le saut quantique
Dans l’acception courante, le saut quantique signifie un changement brusque de l’état d’un système ; c’est aussi, dans un atome, le passage d’un électron d’un état d’énergie donné à un autre. Voici des extraits d’une conférence tenue à Moscou en octobre 2016 sur le thème de « L’année 2014, le monde après le saut quantique ». Certains passages, d’inspiration parfois théosophique, parfois aussi de style ésotérique, ont été simplifiés pour être perceptibles par tous. Les deux orateurs nous font en tout cas comprendre l’importance et la rapidité des changements qui nous affectent.

« Tout le monde se souvient encore des anticipations de l’année 2012, de l’angoisse de l’incertitude, de l’attente de cataclysmes, qui nous ont effrayés… Le saut a eu lieu, mais pas à l’endroit où on l’attendait …

Les chercheurs en physique nucléaire ont travaillé sur l’atome d’hydrogène (alias le proton) et ont d’abord fixé la pulsation de sa particule : tantôt il se réduisait, tantôt il reprenait ses dimensions habituelles. Ils pensaient qu’il s’agissait peut-être d’une erreur, mais enfin le proton avait acquis une nouvelle valeur, la particule s’était réduite de 4% ! Tout avait changé : sa vitesse, sa rotation, sa direction et son diamètre.  Par la suite tout ce qui est organique a « bougé », car il se compose d’hydrogène.

D’autres particules ont suivi le proton et ce qui était considéré comme intangible par la physique nucléaire s’est présenté sous un tout autre aspect. Du coup, les lois établies avant 2013 ont cessé de fonctionner, car la densité de la matière avait changé !

Oubliant leurs controverses, les chercheurs du monde entier se sont unis pour confronter leurs analyses, mais ils en venaient toujours à la même nouvelle valeur de l’atome d’hydrogène.

En s’interrogeant sur l’évolution des lois qui nous gouvernent, les astrophysiciens ont découvert une nouvelle dimension de notre espace.

Le saut quantique a eu lieu, la particule a sauté d’un niveau d’énergie à un autre, se comportant comme une étoile neutronique devenue toute petite. On vit désormais sur une autre planète, c’est pourquoi toutes les lois commencent à fonctionner différemment. Nos lois appartiennent ainsi au monde du passé !

Le télescope allemand Spitzer, placé à l’orbite de la Terre, a  découvert des galaxies ultra rouges, soixante fois plus éclatantes que les galaxies ordinaires.

L’échelle électromagnétique d’antan a augmenté de trois octaves dans le diapason infrarouge et de trois octaves dans le diapason ultraviolet, soit six octaves en plus. La matière qui n’existait pas avant 2013 est apparue, les appareils physiques peuvent désormais la fixer.

Encore une découverte : avant 2013, les savants, suscitant notre peur, considéraient que notre système solaire avançait vers le trou noir. Les chercheurs de Novossibirsk parlaient d’une zone d’énergies absolument inconnues, mais ignoraient le moyen de s’en accommoder. Et maintenant le trou noir n’existe plus …

C’est un objet astrophysique, disparu après qu’on l’a traversé. Les scientifiques ont eu tellement peur que cette découverte a été rendue secrète, elle a même disparu d’Internet deux mois après l’annonce.

Que s’est-il passé? Le trou noir est une porte qu’on a franchie et la porte s’est refermée. Un autre objet est alors apparu en 2014, le Magnétar : une étoile variable, mais pas un pulsar. Cette étoile répand de tous côtés un champ magnétique liquide, une substance, qui n’a pas encore de nom, sans être du plasma. Elle est douée de raison, elle est constituée de granules, telles des particules élémentaires, ou grandes comme la Terre par exemple.

Dès mars 2014, on a entendu le Magnétar en diapason radio, puis on a commencé à l’observer, puis à le voir. A l’échelle spatiale c’est un temps colossal. D’habitude soit on voit soit on entend, donc le cerveau était prêt à comprendre cette information. Ainsi, nous nous sommes trouvés au rez-de-chaussée du plan fin, en réalité « dans l’au-delà »!

Les fréquences et le milieu organique sont différents, cela ne doit nous effrayer en aucune sorte, nos corps s’ouvrent de leur propre initiative. Le Magnétar a commencé à luire d’une lumière bleue au mois de mai.
En 2005 encore, les chercheurs neurophysiologistes ont découvert dans l’hippocampe, situé dans le cerveau humain,  un secteur appelé tache bleue : cette zone était connue depuis longtemps mais on n’y prêtait pas attention. Le cerveau humain en soi n’est-il pas une boîte noire ?

En été 2014 cette tache bleue a également commencé à luire chez tout le monde. L’hippocampe se projette sur le point de vie et gère la vie de façon fine. Si on cligne des yeux, on peut parfois l’apercevoir, comme un nimbe d’argent au-dessus de la tête. C’est un nouvel élément organique qui bat au rythme de Magnétar, au rythme de base, la valse.

Le rythme de base de l’univers est également une valse, dans différentes interprétations et différentes octaves. Le rythme dans lequel la tache bleue et le Magnétar, au centre de la galaxie, interprètent la valse, fonctionne selon une nouvelle échelle et inclut trois nouvelles octaves musicales.

Il arrive que le spectre énergétique du nouvel hydrogène soit tout à fait différent du spectre de l’ancien. C’est un spectre de couleur ultra rouge, plus profonde que la couleur infrarouge. C’est ce diapason qui est devenu leader. On vit et on ne sait pas qu’on supporte des spectres énergétiques complètement différents. Tout cela remonte vers la conscience humaine.

Le temps dont on nous parlait est arrivé, on disait qu’on allait vivre dans un « monde fin » où tout serait géré par la pensée, on pourrait faire bouger une chaise ou bien s’envoler soi-même… Mais, pour l’instant, on ne possède pas encore cette concentration de pensée nécessaire, on n’en prend même pas conscience.

De ce fait différents phénomènes sont apparus ….

On reviendra à la suite de cet article très prochainement !

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter