Série Bleue

Découvrir >

Série Verte

Découvrir >

Série Lilas

Découvrir >

Série Dorée

Découvrir >

Série Exclusive

Découvrir >

Série Collection

Découvrir >

Regardé récemment
Pas d'objet

La médecine informationnelle

Pratiquée depuis une vingtaine d’années dans le monde entier, c’est une nouvelle analyse des processus de guérison chez l’homme et une toute nouvelle orientation de la science : des vertus médicinales, issues de notre environnement, sont transmises à notre organisme par des ondes longitudinales ou ondes scalaires. Ces ondes ont été découvertes par des physiciens éminents du siècle passé, dont Nicolas Teslа.

La médecine informationnelle ne traite pas l’organisme avec des substances étrangères. Elle apporte à notre corps l’information qui normalise la structure du sang, de la lymphe et de tous les liquides circulant au sein du corps. Par conséquent, l’immunité augmente, et l’organisme résout lui-même ses problèmes.

C’est la nature elle-même qui a insufflé à l’homme les principes fondamentaux de la médecine informationnelle. Depuis les temps anciens, les gens ont repéré des endroits sur Terre où viennent se reposer les animaux, où les plantes se développent mieux. Après avoir visité ces lieux, s’y être baignés ou avoir simplement bu de l’eau locale, les gens reprenaient rapidement des forces, les malades se rétablissaient, les femmes infertiles mettaient des enfants au monde.

Aujourd’hui, les scientifiques ont découvert les raisons de ces effets apparemment miraculeux. Ce sont les flux d’énergie et d’information, provenant des couches profondes de la terre, qui ont une importance capitale. Il s’avère que la plupart de ces « lieux de force » se trouvent au-dessus des zones de rupture dans l’écorce terrestre. C’est à travers ces failles que la terre se débarrasse de l’excédent de son énergie, procurant à ces lieux un niveau énergétique supérieur.

On sait que les objets rapportés de ces endroits gardent une mémoire de ceux-ci et ont les mêmes pouvoirs. Mais ils ne conservent pas cette information longtemps. Le talisman se décharge progressivement et perd ses pouvoirs guérisseurs.

C’est d’abord l’eau qui a été utilisée comme le dispositif de mémoire universel. L’eau est une substance naturelle d’une très grande capacité informationnelle. En 1988 déjà, le scientifique français, Jacques Benveniste, ses recherches en homéopathie à l’appui, avait supposé que l’eau possédât une mémoire. Cette déclaration était si inattendue que personne ne le crut.

Le rôle de l’eau dans l’organisme humain est inestimable. Elle est le premier capteur de l’information provenant de l’environnement. Elle réagit fortement aux effets extérieurs, en modifiant sa structure. Et les changements structurels de l’eau véhiculent cette information sur le plan cellulaire, en agissant de façon positive ou négative sur l’organisme. Base de notre vie, l’eau est présente dans chaque cellule de notre corps et dans l’espace intercellulaire. L’information, enregistrée et diffusée par elle, conditionne l’état de notre organisme et donc, notre santé et notre longévité.

Ainsi, on peut aisément constituer une mémoire de l’eau. Mais il s’agit uniquement d’une mémoire à court terme. Sous l’influence de facteurs extérieurs, la construction de l’eau ainsi créée se désagrégera rapidement. Grâce à sa perméabilité à l’information, l’eau est un excellent intermédiaire, mais en aucun cas un support d’enregistrement durable.

Des scientifiques se sont alors demandés s’il était possible d’élaborer un matériau spécial qui, tel un CD ou un disque dur, pût garder cette information de façon illimitée…

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter