M. Serguei KOLTSOV est né à Moscou en 1952.
Dans son enfance déjà, il rêvait de lancer des fusées spatiales ce qui, à l’époque, était un exercice périlleux et mal maîtrisé.

koltsovPassionné par les sciences et après un brillant cycle secondaire, il entreprend des études supérieures de mécanique et de mathématique dans la prestigieuse université d’Etat Lomonossov de Moscou. Diplômé en 1974, il est aussitôt affecté dans un institut de recherche d’automatisation et de construction mécanique. Il s’occupe des logiciels utilisés par les ordinateurs de bord des engins spatiaux, il participe au lancement des fusées stratégiques Zenit et Bouran.

Parallèlement, il s’intéresse à des domaines non explorés. Depuis longtemps déjà certains scientifiques avaient eu l’idée de créer des supports d’information capables d’influer sur la physiologie humaine. Commence alors une fantastique et étrange collecte des formes naturelles, des images, des solutions aquatiques, des pierres et des minerais : cette bibliothèque s’enrichit progressivement et bientôt on élabore des modèles types.
Aidé d’une équipe de chercheurs, S. Koltsov explore ce domaine des énergies « énergo-informationnelles » et met au point, en 1990, les toutes premières plaques conçues pour protéger l’homme des champs électromagnétiques néfastes venu de la Terre et l’Univers. Il parvient à concentrer sur un seul support d’information des éléments disparates, aux effets complémentaires, en copiant et concentrant les informations, sans rien inventer ni ajouter à ce que la nature nous a offert.
Ces appareils permettent de rétablir le fonctionnement de tous les systèmes et organes au niveau cellulaire, ainsi que les corps subtils de tous les objets biologiques, sans faire appel à la médecine traditionnelle, dont le développement semble s’essouffler.

M. Koltsov, désormais directeur scientifique et inventeur des correcteurs de l’état fonctionnel (CEF), est l’un des fondateurs de la société Centre Région.

« Je suis très content qu’aujourd’hui, nous ayons la possibilité d’apporter cette idée à un grand nombre de gens. Nous sommes au tout début de notre chemin. Il y a quelques années, nous avons trouvé un nouveau moyen d’améliorer la santé humaine : c’était comme une illumination, issue de la synthèse de longues études préparatoires. Ensemble, grâce à vos impressions et vos retours sur les effets de ces petites plaques sur votre état, nous pourrons améliorer nos produits, élargir leur champ d’application et passer au niveau supérieur de la qualité de vie ».