Recherche
Récemment

Le mystère de la fréquence de 432 Hz

Posté sur08/09/2017
Aimer0
Le mystère de la fréquence de 432 Hz
Le saviez-vous ? La musique diffusée autour de nous non seulement distrait notre esprit, mais en le contournant, elle pénètre directement dans le subconscient pour transformer les informations cachées, pour les modifier et toucher notre conscience.

Tous les correcteurs sont accordés sur la note de musique « La », qui est en diapason avec la planète terre, sur la fréquence de 432 Hz. Cette fréquence transmet une énergie bienfaisante et favorise la guérison.

Quelles sont les fréquences anciennes du solfège ?

Ce sont les fréquences sonores originales utilisées dans les anciens chants grégoriens, comme le grand hymne à Saint Jean-Baptiste.
Beaucoup d’entre elles, selon les autorités ecclésiastiques, ont été perdues il y a plusieurs centaines d’années, les autres étant conservées dans les archives du Vatican.
Ces fréquences puissantes ont été trouvées par le Dr Joseph Puleo, selon l’ouvrage « Codes de guérison pour l’Apocalypse biologique » du docteur Léonard Horoviz. Les six premières fréquences redécouvertes étaient :

DO : 396 Hz – Exemption des sentiments de culpabilité et de peur.

RE : 417 Hz – Neutralisation des situations et aide aux changements.

MI : 528 Hz – Transformation et merveilles (réparation de l’ADN).

FA : 639 – Connexion et relations.

SOL : 741 – Éveil de l’intuition.

LA : 852 Hz – Retour à l’ordre spirituel.
La fréquence 432 de la note « LA » est obtenue de manière intéressante – soit 700 : Phi = 432,624. Autrement dit, 24 heures x 60 minutes x 60 secondes = 86 400,
864 / 2 = 432

Les instruments égyptiens anciens étaient le plus souvent accordés à 432 Hz, comme ceux de la Grèce antique.
Dans les Mystères d’Éleusis, Orphée est le dieu de la musique, de la mort, de la renaissance, et aussi le gardien de l’Ambrosia (la nourriture des dieux) ; les instruments qu’il utilisait pour accompagner ses chants, charmaient les animaux, les plantes et les pierres même … ils étaient réglés à 432 Hz.
Cette constance n’a rien d’étonnant : les anciens possédaient de larges connaissances
sur l’ordonnancement et l’équilibre de l’univers contemporain.

Quand la hauteur de 440 hertz est-elle apparue ?
Qui avait besoin d’établir un contrôle mental sur les êtres humains par la voie de cette fréquence ?
D’où vient la fréquence du La à 440 Hz, et pourquoi a-t-elle remplacé la hauteur 432 hertz qui a vécu si longtemps ?

Le réglage actuel de la musique sur la base du LA à 440 Hz, la hauteur devenue standard, ne favorise aucune harmonisation, car elle ne correspond pas au mouvement cosmique, au rythme naturel ou aux autres vibrations accordées au corps humain.

La première tentative pour modifier la hauteur de vibration a eu lieu en 1884, mais grâce aux efforts de Giuseppe Verdi on a conservé l’ancien accordage connu sous le nom « A » de Verdi.
C’est en 1910 que John K. Digen, officier dans la marine américaine et disciple du physicien Hermann Helmholtz, a pu convaincre la Fédération Américaine des musiciens, lors de sa réunion annuelle, d’adopter la hauteur A = 440hz (au lieu de 432hz) en tant que hauteur standard pour les orchestres et groupes musicaux. Compétent dans les domaines de l’astronomie, de la géologie et de la chimie, John K. Digen avait étudié de nombreuses branches de la physique, en particulier la théorie de la lumière et du son. Son opinion est fondamentale dans l’étude de l’acoustique musicale. Digen a conçu en temps de guerre le carillon 440Hz, utilisé pour la nouvelle propagande dans la Seconde guerre mondiale.

Ensuite, en 1936, le ministre de la propagande du mouvement nazi, Goebbels, a adopté la fréquence de 440 hertz, dans l’idée que celle-ci, affectant plus facilement le cerveau humain, pouvait être utilisée dans le cadre de la propagande nazie envers les populations. En effet, si l’on prive un corps humain de sa tonalité naturelle en augmentant sa hauteur, le cerveau sera plus particulièrement excité. De plus, les gens perdent progressivement leur libre-arbitre et deviennent plus faciles à « manipuler ». Ce fut la principale raison pour laquelle les nazis adoptèrent cette nouvelle fréquence (LA = 440hz).

Et c’est vers 1940 que le gouvernement américain introduisit l’accordage des instruments sur le La (A dans les pays anglo-saxons) de 440 Hz dans le monde entier ; celui-ci, en 1953, est devenu la norme ISO 16.

La hauteur 440 Hz est contre nature, la musique issue de la fréquence de 440 Hz est en conflit avec les centres d’énergie humaine (les Chakras). L’industrie de la musique utilise cette fréquence afin de gérer les populations humaines, de propager une agressivité, de l’agitation psycho-sociale et de la détresse émotionnelle qui provoquent des maladies physiques. Ce genre de musique peut également générer des effets malsains ou un comportement antisocial et un désordre dans l’esprit humain.

La cymatique (science qui étudie la visualisation du son et des vibrations) montre que la fréquence et les vibrations sont les clés principales et les bases organisationnelles pour la création de toute la matière et de la vie sur notre planète. Lorsque les ondes sonores se déplacent dans le milieu physique (sable, air, eau …), la fréquence des ondes est directement liée à la formation de structures qui sont générées par les ondes sonores lors de leur passage à travers un milieu particulier … et particulièrement dans le corps humain, qui se compose de plus de 70% d’eau !

Une opération spéciale pour changer la fréquence classique de 432 Hz à 440 Hz :

L’organisation internationale de normalisation (ISO) a adopté la hauteur « A » 440 Hz comme le standard pour les concerts il y a plus de soixante ans. Personne ne joue plus à la hauteur de 432 Hz. Les musiciens qui interprètent des œuvres de l’époque baroque préfèrent s’accorder au La à 415 hertz, qui était le plus souvent utilisé avant l’ère du classicisme. Les musiciens modernes ont souvent recours à la hauteur de 440 à 442 hertz, comme une norme connue et pratique.

Mais durant une longue période de l’histoire musicale, la seule fréquence utilisée était le LA à 432 Hz.

En 1953, après l’adoption de la norme ISO, 23000 musiciens de France ont organisé un référendum en faveur de l’accordage « Verdi » de 432 hertz … ils ont été poliment ignorés.

La 432 Hz existait déjà dans la Grèce antique, à l’époque de Platon, Hippocrate, Aristote, Pythagore. Les grands penseurs et philosophes de l’antiquité possédaient des connaissances inestimables sur les effets bénéfiques de la musique envers les gens, ils ont séduit beaucoup de gens par la puissance de la musique!

Le plus grand luthier de tous les temps, Antonio Stradivari, a créé ses chefs-d’œuvre en les accordant à 432 Hz!

Celle-ci est beaucoup plus calme, plus chaude et plus proche de nous : elle est en résonance avec le cœur.

Le chiffre 432 est considéré comme sacré si l’on tient compte des mensurations de la majorité des temples sur notre planète. Par exemple le coté de la grande Pyramide d’Egypte serait de 432 unités terrestres au niveau de l’eau qui inondait ses pieds.

La grande pyramide du soleil du complexe Toltèque de Teotihuacan au Mexique mesure sur toute la périphérie de sa base 864 UTS (Unités de mesure Téotihuacan Standards), 864 est exactement le double de 432. Selon le mythe, cette mesure leur a été transmise par les dieux des étoiles.

Dans le calendrier Maya on retrouve aussi le chiffre 432, le cycle Katun comprend 7 200 jours où l’on retrouve à nouveau le 72, le tiers de 432.

Avec les formules de physique quantique de Louis de Broglie, pour le calcul de l’onde liée à une particule, Yannick Van Doorne a pu calculer les fréquences de résonance des atomes et molécules qui nous entourent. C’est alors stupéfiant de voir que 432 Hz est une harmonique d’une fréquence de résonance de l’eau et non pas le 440 Hz.

Le battement du cœur de la planète aurait une pulsation de 144 Hz, la plus saine qui existe. Celui du cœur d’un être humain adulte au repos est idéalement de 72 battements par minute, ce qui correspond exactement à un sixième de 432 Hz ou la moitié de 144. Le 144 Hz est aussi la fréquence du D ou du Ré quand le LA est accordé au 432 Hz.

Le code de Platon, ou pourquoi il est impossible de cacher les secrets de la fréquence divine « 432 Hz ».

Malgré le contrôle mis en place à partir de l’époque de Goebbels et le remplacement de la hauteur 432 Hz par la 440 Hz, les musiciens continuaient à jouer dans les milieux privés à une fréquence de 432 Hz. Ils privilégiaient la réduction de la tension des cordes. Goebbels savait que la fréquence 432 Hz est dotée d’un équilibre harmonique parfait. C’est la seule fréquence qui provoque la spirale musicale pythagoricienne contenant le code bien connu de Platon. (Les œuvres de Platon sont analysées et débattues depuis plus de 2000 ans. Mais il s’avère que l’immense philosophe grec Platon pratiquait également la stéganographie (art de la dissimulation … Le Dr Jay Kennedy, un universitaire britannique affirme en effet avoir découvert une série de messages secrets cachés dans certains des textes les plus influents de notre civilisation.)

Platon a partagé l’idée pythagoricienne de la musique des sphères, l’harmonie musicale inaudible de l’univers, et il créait ses œuvres conformément aux lois de l’harmonie musicale.

« L’un des plus célèbres dialogues de Platon, l’État, est divisé en douze parties, en fonction du nombre de sons de la gamme musicale chromatique, qui étaient connus des anciens Grecs. Les liens entre les parties contiennent des expressions liées à la musique ou aux sons », affirme le chercheur (Dr Jay Kennedy).

Et si vous souhaitez approfondir le sujet et ainsi vous convaincre de l’importance des ondes et fréquences dans l’univers qui nous entoure, s’étendant de l’infiniment petit à l’infiniment grand, il existe un bon nombre de sites passionnants …

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter