Recherche
Étiquettes
Récemment

Le monde après le saut quantique

Posté sur10/01/2020
Dans l’acception courante, le saut quantique signifie un changement brusque de l’état d’un système ; c’est aussi, dans un atome, le passage d’un électron d’un état d’énergie donné à un autre. Voici des extraits d’une conférence tenue à Moscou en octobre 2016 sur le thème de "L’année 2014, le monde après le saut quantique". Certains passages, d’inspiration parfois théosophique, parfois aussi de style ésotérique, ont été simplifiés pour être perceptibles par tous. Les deux orateurs nous font en tout cas comprendre l’importance et la rapidité des changements qui nous affectent.


"Tout le monde se souvient encore des anticipations de l’année 2012, de l’angoisse de l’incertitude, de l’attente de cataclysmes, qui nous ont effrayés… Le saut a eu lieu, mais pas à l’endroit où on l’attendait …

Les chercheurs en physique nucléaire ont travaillé sur l’atome d’hydrogène (alias le proton) et ont d’abord fixé la pulsation de sa particule : tantôt il se réduisait, tantôt il reprenait ses dimensions habituelles. Ils pensaient qu’il s’agissait peut-être d’une erreur, mais enfin le proton avait acquis une nouvelle valeur, la particule s’était réduite de 4% ! Tout avait changé : sa vitesse, sa rotation, sa direction et son diamètre.  Par la suite tout ce qui est organique a "bougé", car il se compose d’hydrogène.

D’autres particules ont suivi le proton et ce qui était considéré comme intangible par la physique nucléaire s’est présenté sous un tout autre aspect. Du coup, les lois établies avant 2013 ont cessé de fonctionner, car la densité de la matière avait changé !

Oubliant leurs controverses, les chercheurs du monde entier se sont unis pour confronter leurs analyses, mais ils en venaient toujours à la même nouvelle valeur de l’atome d’hydrogène.

En s’interrogeant sur l’évolution des lois qui nous gouvernent, les astrophysiciens ont découvert une nouvelle dimension de notre espace.

Le saut quantique a eu lieu, la particule a sauté d’un niveau d'énergie à un autre, se comportant comme une étoile neutronique devenue toute petite. On vit désormais sur une autre planète, c’est pourquoi toutes les lois commencent à fonctionner différemment. Nos lois appartiennent ainsi au monde du passé !

Le télescope allemand Spitzer, placé à l’orbite de la Terre, a découvert des galaxies ultra rouges, soixante fois plus éclatantes que les galaxies ordinaires.

L’échelle électromagnétique d’antan a augmenté de trois octaves dans le diapason infrarouge et de trois octaves dans le diapason ultraviolet, soit six octaves en plus. La matière qui n’existait pas avant 2013 est apparue, les appareils physiques peuvent désormais la fixer.

Encore une découverte : avant 2013, les savants, suscitant notre peur, considéraient que notre système solaire avançait vers le trou noir. Les chercheurs de Novossibirsk parlaient d’une zone d’énergies absolument inconnues, mais ignoraient le moyen de s’en accommoder. Et maintenant le trou noir n’existe plus ...

C’est un objet astrophysique, disparu après qu’on l’a traversé. Les scientifiques ont eu tellement peur que cette découverte a été rendue secrète, elle a même disparu d’Internet deux mois après l’annonce.

Que s’est-il passé ? Le trou noir est une porte qu’on a franchie et la porte s’est refermée. Un autre objet est alors apparu en 2014, le Magnétar : une étoile variable, mais pas un pulsar. Cette étoile répand de tous côtés un champ magnétique liquide, une substance, qui n’a pas encore de nom, sans être du plasma. Elle est douée de raison, elle est constituée de granules, telles des particules élémentaires, ou grandes comme la Terre par exemple.

Dès mars 2014, on a entendu le Magnétar en diapason radio, puis on a commencé à l’observer, puis à le voir. A l’échelle spatiale c’est un temps colossal. D’habitude soit on voit soit on entend, donc le cerveau était prêt à comprendre cette information. Ainsi, nous nous sommes trouvés au rez-de-chaussée du plan fin, en réalité "dans l’au-delà" !

Les fréquences et le milieu organique sont différents, cela ne doit nous effrayer en aucune sorte, nos corps s’ouvrent de leur propre initiative. Le Magnétar a commencé à luire d’une lumière bleue au mois de mai.

En 2005 encore, les chercheurs neurophysiologistes ont découvert dans l’hippocampe, situé dans le cerveau humain, un secteur appelé tache bleue : cette zone était connue depuis longtemps mais on n’y prêtait pas attention. Le cerveau humain en soi n’est-il pas une boîte noire ?

En été 2014 cette tache bleue a également commencé à luire chez tout le monde. L’hippocampe se projette sur le point de vie et gère la vie de façon fine. Si on cligne des yeux, on peut parfois l’apercevoir, comme un nimbe d’argent au-dessus de la tête. C’est un nouvel élément organique qui bat au rythme de Magnétar, au rythme de base, la valse.
 
Le rythme de base de l’univers est également une valse, dans différentes interprétations et différentes octaves. Le rythme dans lequel la tache bleue et le Magnétar, au centre de la galaxie, interprètent la valse, fonctionne selon une nouvelle échelle et inclut trois nouvelles octaves musicales.

Il arrive que le spectre énergétique du nouvel hydrogène soit tout à fait différent du spectre de l’ancien. C’est un spectre de couleur ultra rouge, plus profonde que la couleur infrarouge. C’est ce diapason qui est devenu leader. On vit et on ne sait pas qu’on supporte des spectres énergétiques complètement différents. Tout cela remonte vers la conscience humaine.

Le temps dont on nous parlait est arrivé, on disait qu’on allait vivre dans un "monde fin" où tout serait géré par la pensée, on pourrait faire bouger une chaise ou bien s’envoler soi-même… Mais, pour l’instant, on ne possède pas encore cette concentration de pensée nécessaire, on n’en prend même pas conscience.

De ce fait différents phénomènes sont apparus ...

On reviendra à la suite de cet article très prochainement !  

Nous revendrons à la poursuite de cet article très bientôt !

Le premier est la luminescence du nimbe qui, avant le saut, existait déjà (voir les nimbes des Saints sur les icônes …) mais seuls les Maîtres la possédaient, car le champ magnétique autour de la Terre était très rigide et il retenait notre structure génétique. Maintenant cette hampe n’est plus rigide, elle existe mais est tout à fait différente. Elle est douce et délicate tout en étant très solide, comme une toile d’araignée, plus résistante à la rupture que l’acier. C’est à peu près cette structure que possède le nouveau champ magnétique.

Vous avez sans doute entendu parler du terme Akasha, cette structure dorée qui porte le nom de "Protée" ; cela est devenu notre nouveau système nerveux, maintenant il est empli de lueur et en train de se transformer : nous ne voyons plus dans l’espace tridimensionnel, nos yeux ont également changé...

Pendant les quelque 26000 ans précédant le saut quantique, nous avions tous dans l’œil une prétendue tache aveugle, couvrant les trois quarts de notre vision sphérique. Le nerf optique réfugié dans la profondeur du crâne était bouché par un tissu protéique. On ne voyait pas le trou noir, mais comme le cerveau nivèle des nuances différentes, une illusion se créait selon laquelle on voyait tout. La présence de la tache aveugle nous permettait de vivre dans un espace à trois dimensions, limité et rigide. C’était une condition de l’expérience. On devait étudier le plan dense.

Nous sommes passés dans "l’au-delà", notre expérience est terminée et cette tâche aveugle a commencé à se dissoudre et disparaître dans l’œil, donnant accès à une vision dans plusieurs dimensions. C’est une découverte à l’échelle planétaire, saluée par les scientifiques de tous les pays.

Le thymus a changé, il est habité par le Protée, il se répand dans tous nos canaux nerveux fins. Les méridiens lunaires et solaires ont également changé.

Le contrôle réfractaire a également changé : auparavant, le système réfractaire était formel, maintenant il suit toute pensée humaine, il est devenu très important de savoir penser ! Penser avant de penser ! Tout se réalise immédiatement et sur place…

La modification suivante de l’organisme est le corps amygdaloïde : elle se passe du côté de l’hippocampe, du cervelet.

Il adopte une perception délibérée. Avant le saut, c’était une "maison de peur", gérée par le système limbique, qui nous invitait à nous battre ou à nous sauver, comme chez les animaux.

Maintenant, dans le mécanisme cellulaire, une perception raisonnable du moment actuel commence à apparaître. Vivre ici et maintenant, "je vais me débrouiller". On ne doit pas savoir comment le faire, notre nouveau système organique le fait tout seul.

Vous savez tous qu’il existe une sorte d’humour cosmique, l’univers plaisante parfois. Et tous les nouveaux changements présentent cet humour cosmique, la "bonne occasion de Dieu".

Vous n’êtes pas en méditation, vous ne mangez pas de la nourriture végétarienne, vous vivez comme avant et le système organique change tout seul. Votre Etre Suprême a donné la permission de changer cette situation, la permission de modifier votre conscience actuelle. Vous n’avez pas besoin de savoir comment ça se passe. Et justement c’est la bonne occasion de Dieu. Avant on était responsable de nos actes et maintenant on va apprendre à être responsable de nos pensées !

D’anciens paquets de neurones se dissolvent dans le cerveau. Comment cela se manifeste-t-il dans la vie quotidienne ?

D’anciens paquets de neurones enferment toutes nos habitudes matérialisées, incorporées dans notre sang, notre chair, tout ce qu’on fait mécaniquement (prendre une allumette, mettre la bouilloire, allumer le gaz…) Tout ce qu’on fait depuis l’enfance et ce qu’on ne réalise plus, mais qui se matérialise, on accomplit souvent des actions et on ne remarque pas comment.

L’amnésie survient lorsque la personne ne subit aucune contrainte externe. Par exemple on est assis sur un banc ou chez soi et, tout d’un coup, on ne se souvient de rien… Cela dure quelques instants, trois à cinq secondes et on reprend sa vie quotidienne. Mais avec cela des stéréotypes anciens, des connaissances anciennes se débranchent.

Par exemple : des habitudes d’enfant dont vous n’avez plus besoin, vous êtes adulte et la situation ne se répétera plus. Sur le plan énergétique elles étaient dans la structure du cerveau qui s’en est libéré - ainsi on apprenait à marcher, à s’asseoir, à parler. Maintenant on n’a plus besoin de ça et c’est une grande couche énergétique. L’absence de pseudo mémoire est la libération de la place pour ce qui est nouveau. Les cellules du cerveau s’emplissent de quelque chose de nouveau et, à un moment donné, elles vont commencer tout simplement à acquérir de nouveaux savoirs.  

Avant le saut on devait passer par l’école, acquérir de l’expérience et des connaissances, maintenant l’expérience apparaît toute seule, comme un don !

On ne savait pas encore ce qu’on possédait, mais une situation nouvelle apparaît et on commence à se servir d’une expérience toute faite. On économise du temps, des forces, on analyse la situation de plusieurs côtés à la fois et on la perçoit juste comme une information.

Si vous avez une absence de mémoire ou une sclérose, n’ayez pas peur : acceptez-le calmement et sachez que ce n’est pas une maladie mais une transition planétaire.

Et ce n’est que la première étape.

La découverte suivante est le corps rayé dans le cerveau humain, il représente la coordination délibérée de l’activité musculaire. Avant on pouvait être assis, gambiller et gigoter sans penser. Après la transition on se rend compte que cette attitude n’est pas confortable… Les liens avec le cerveau ne sont plus les mêmes, les axones ont changé, on a d’autres impulsions nerveuses. Elles ne sont pas mauvaises, elles sont tout simplement différentes !

L’hydrogène et le proton sont la même chose. L’hydrogène est présent dans tout ce qui est organique, rappelez-vous l’expression : "le pétrole est l’hydrocarbure". Si on verse un peu de pétrole dans un bol et qu’on le mette au soleil, il cesse, après un certain temps, d’être du pétrole et se transforme en eau pure.

L’eau au nouveau plan fin est une substance bouillante, mais pas l’eau bouillante. Tout simplement le nouvel hydrogène transforme immédiatement la structure aqueuse. Sa formule était Н2О et maintenant elle est fluctuante.

Quand les pensées sont calmes, l’eau possède une certaine structure, lors de l’état actif délibéré des pensées, elle prend les qualités d’une autre formule. Cela peut changer en une seconde et tout de suite toute la biochimie change, c’est un autre métabolisme de la cellule.  Le cycle de Kreps "a bougé" de l’autre côté, le cycle de Kreps est un moulin énergétique, l’hydrogène est dégagé simultanément là où il faut et il est absorbé là où il faut. Si l’hydrogène est différent, la biochimie est donc aussi différente.

Les pharmaciens ont sonné l’alarme : les agents pharmacologiques sont devenus un poison. Comme le proton est différent, la symétrie à l’intérieur de l’atome du noyau a été modifiée, c’est une autre matière moléculaire. Et cela a commencé au printemps 2013.

D’abord on a eu droit à des déclarations timides, des cas isolés et maintenant on possède tout un éventail de preuves.

Plusieurs sociétés pharmacologiques sont obligées d’abandonner leurs lignes et d’arrêter de poursuivre leur production classique. L’économie va évoluer. Formellement, un atome d’hydrogène a changé, ce qui a, in fine, des conséquences économiques.  Le saut quantique en est la cause.
 
L’uranium a également changé, il a d’autres isotopes et se désagrège différemment : auparavant la période de désintégration était de deux cent trente-cinq-ans ans, aujourd’hui elle peut se réduire à deux ans ! Pas d’explosions, pas d’augmentation du degré de contamination, tout simplement l’uranium a commencé à vivre moins longtemps. Soit on va en ajouter plus souvent soit les centrales vont modifier le type de combustible.

Avant le saut quantique, notre intuition fonctionnait, on nous conseillait de la développer, cette borne entre les mondes à trois et à quatre dimensions ; aujourd’hui elle peut nous donner un éventail de solutions et on ne peut pas comprendre laquelle est la bonne, on peut s’embrouiller. On doit développer les sensations profondes.

C’est une nouvelle relation avec le monde. On exprime son intention et l’univers commence à faire apparaître des événements qui mènent à la réalisation des vœux.

Une question se pose : comment le faire ? Par des mots…, par la pensée.

Le cerveau commence à changer, ses deux moitiés commencent à se souder. Une circonvolution apparaît dans une moitié et passe à l’autre, un autre cerveau se forme, il donne un rayonnement irisé, certains le voient avec leurs propres yeux, ce phénomène est bien montré par un camera d’aura. Mais le cerveau devient aussi divergent, cela signifie qu’il est devenu un "insider type", par référence à l’illumination qui a souvent a lieu dans notre vie courante.

Cela fait partie de la bonne occasion de Dieu, il est difficile d’expliquer autrement ces choses-là parce qu’elles tombent sur nous tout bêtement. Elle n’est pas quelque part là-bas …, elle est ici, maintenant, avec nous tous.

Du jour au lendemain on commence à voir le revers du processus. C’est un état et un savoir tranquilles…  Les questions sur la politique, l’économie, deviennent peu intéressantes, car le cerveau donne un nouvel angle de prise de vue avec soi-même et la nature.

Et cette relation est très passionnante !

Parfois on peut tomber malade – la température élevée, le frisson ou la fièvre, un thermomètre sous l’aisselle, et voilà 36,6° ou bien, en mettant les choses au pire, 35,5°. Comment ça ? Je brûle, en termes imagés, je suis enrhumé, je suis épuisé…

La température de 36,6° n’est plus un indice que tu vas bien. Ces augmentations passagères de la densité énergétique dans l’organisme, dans la cellule, sont nécessaires pour passer à un autre niveau. Ce saut d’une marche à l’autre a lieu pour ne pas faire sortir notre physique de son état habituel. C’est le système organique qui est en train d’être recopié ! C’est notre corps qui passe à un autre niveau.

Si, à un certain moment, le cœur s’arrête de battre, on ne perçoit plus le pouls, la respiration est superficielle — c’est une transition passagère du cerveau au travail dans plusieurs dimensions, ce qu’on appelle "Prana de Feu". Beaucoup de témoignages concernent les yogis indiens : on les enterre ou bien on les enfonce dans l’eau d’un puits pour quelques jours, quand on les retire ils recommencent à vivre.

Notre corps étant une structure rigide et solide, grâce à l’hydrogène diminué, il a commencé à "se diluer", passer au niveau de la lumière. Cela s’appelle une base bio cristalline. Mais le cristal n’est pas rigide, il est plutôt amorphe, comme de l’eau, et peut adopter une nouvelle structure.  Nous avons été des êtres d’eau et nous le restons.  
Deux découvertes révolutionnaires ont éclairé le siècle dernier : toute la matière est une lumière concentrée, cette matière est gérée par la conscience de l’homme - c’est une confirmation de toutes les doctrines ésotériques. Et maintenant on va apprendre à gérer la matière par la conscience dans la vie courante.

Ces transitions de l’organique à l’état cristallin ou bien à l’état de lumière développé, se passe aujourd’hui généralement sans douleur. Sans compter le cœur arrêté, les sensations de la température élevée …, qui n’influencent pas l’état général, ce sont tout simplement de nouvelles graduations du nouveau système organique, du nouvel hydrogène.

Et certainement l’ADN fait découvrir son côté complètement différent. L’homme s’est ouvert à une perception à plusieurs dimensions, il se souvient de ses incarnations passées comme d’une journée d’hier.

Ces informations ne le surchargent pas –cela a eu lieu ...

En mars 2013 on a publié les résultats obtenus par le télescope Plank, lancé en Inde le 14 mai 2009. Les chercheurs ont décidé de se demander si l’univers avait plusieurs dimensions. A à la veille du saut, en décembre 2012, le télescope avait déjà montré que la matière sombre avait diminué par rapport aux mesures passées. A ce moment on a déjà commencé à démultiplier. Et la matière sombre présente justement les galaxies d’or dont les maîtres parlaient : "un jour vous verrez les galaxies d’or". Ce sont vraiment les galaxies d’or vues par le télescope et donc par l’opérateur et par nous sur Internet.

Hubble s’efforçait de prouver l’expansion intensive de l’univers. Il se trouve que l'univers a diminué, que les galaxies ne se dispersent pas : la question se pose de savoir si la grande explosion a vraiment eu lieu.

Les deux galaxies d’or, les plus grandes, sont notre Voie Lactée et la nébulosité d’Andromède. Les chercheurs ont pu constater que ces deux galaxies étaient en train de se connecter, la manche de la Voie Lactée et la manche de la galaxie de nébulosité d’Andromède se sont liées, elles ont commencé, au printemps 2013, à se toucher, juste après le saut. Maintenant réfléchissez vous-même – comment en une année ces deux galaxies ont-elles pu "se serrer les mains" ?

Le temps et l’énergie se sont modifiés, à l’image de notre perception du monde.

Beaucoup de découvertes sont faites concernant nos pensées, par exemple l’Université de Jérusalem a établi un lien entre la dépression et l’ostéoporose : plus longtemps une personne est déprimée, plus ses os commencent à s’amincir.

Vous pouvez vous-mêmes faire des médicaments. Par exemple : prenez une bouteille et versez-y de l’eau du robinet ou bien de l’eau bénite ou ionisée, n’importe laquelle. Prenez une feuille de papier et écrivez : c’est mon médicament contre la dépression, je me rétablis vite. Après avoir écrit, posez la feuille sous le bocal et mettez le bocal au chevet de votre lit. N’oubliez pas que tout doit être fait avec humour, buvez dès le matin après le réveil. Avec cela l’eau change de structure. On a déjà fait ce genre d’expérience, on a fait des tests de la structure de l’eau – elle était toujours différente, tout dépendait de la profondeur de la conscience, de la foi. Tout se passe au niveau de la perception enfantine – plus légèrement vous percevez la vie actuelle, plus vite et mieux vous allez réussir.

Savez-vous aussi que le rire change la conscience ? Le rire léger enfantin va à la création, ce sont les mêmes vibrations qui résonnent avec le Magnétar bleu au centre de la Galaxie.  Rire signifie raisonner avec le cosmos.

Souriez devant le miroir ! Devenez ami avec votre reflet.  Ce sourire produit une hormone spéciale : l’ocytocine. Pour votre cerveau, peu importe que vous le fassiez intentionnellement ou non. Ce sourire lance des processus sacrés de rajeunissement de vos tissus. Avant l’ocytocine était considérée uniquement comme une hormone de maternité, une hormone de l’habitude au bébé pour avoir du lait aux seins…le saut s’est produit, cette hormone a commencé à apparaître chez les hommes. N’ayez pas peur, vous n’avez pas besoin d’accoucher et d’allaiter, c’est une hormone de la joie ! Elle a déjà été testée dans tous les laboratoires, elle s’appelle maintenant l’hormone de haute éthique et de haute morale.

Et voilà – on a souri devant le miroir et on a obtenu de l’éthique sublime ou de l’éthique vivante, grâce au même atome d’hydrogène, qui a diminué. Une seule action, mais tout a "bougé" !

Encore des nouvelles ?

La tendance au rajeunissement planétaire… avec cela lors du sourire on emploie des cascades biochimiques …, même des cascades bio nucléaires, car l’atome d’hydrogène fait partie des particules élémentaires et quand il se lie à l’organique, des cascades nucléaires et organiques naissent, la science les appelle des "champs circulaires lumineux" (auréole ou nimbe). Le nimbe doré ou le nimbe d’argent représentent la lumière produite par ces champs suite à leur interaction.

Aujourd’hui on peut relier tout — l’organique et le sens spirituel.

Avant, sous l’ongle, on avait de l’albumen qui ne participait qu’à la reproduction de l’ongle. Une sorte de continuum mobile, personne n’étudiait pourquoi les ongles poussaient, et c’était l’albumen qui s’en occupait. En novembre et décembre 2013 il a tout à coup commencé à s’activer et on a commencé à le trouver partout dans l’organisme — dans le tissu épithélial, dans les cheveux, le réseau neuronal a été marqué par cet albumen, du coup on en a trouvé dans l’estomac. D’où est-il apparu, qu’est-ce qu’il fait là-bas ? Il s’est avéré qu’il avait rapport au code ancien des données complètement uniques de l’auto-régénération de la structure génétique de l’homme. Autrement dit, une baguette magique, qui a commencé à s’activer dans des endroits insolites. Si c’est l’intestin, il apparaît dans la partie appropriée, pour rétablir le tissu épithélial de l’intestin… C’est une chose très commode qui fait partie du rajeunissement raisonnable planétaire, un jour vous allez le rencontrer.

Le "cerveau du cœur" s’est mis en marche, êtes-vous au courant que le cœur a son cerveau ? Les adeptes de l’ésotérisme nous en ont parlé, mais nous le traitions comme si c’était quelque part, loin de nous… Le cerveau du cœur a commencé à fonctionner en 2012. Et il n’est pas tout seul, il y en a trois. Cela ressemble au signe de Roerich – trois cercles dans un cercle. C’est très commode – on peut également se servir de ce cerveau.  
 
Il existe encore un cerveau du ventre, orienté vers les processus intérieurs. Lorsque les médicaments n’ont pas d’effet, les médecins commencent à l’utiliser.

Les codes qui réunissent le cerveau du cœur et celui du ventre s’ouvrent. Le cerveau en soi est situé à la haute vibration de l’univers, qu’on appelle l’art.  En art il faut être dans un état modifié de la conscience, c’est-à-dire en état d’inspiration ; lors du saut quantique, la femme a rappelé son rôle éminent, les anciens saluaient déjà les déesses et les divinités féminines. Pendant longtemps on considérait la femme d’une façon masculine, c’était une expérience de la matière à trois dimensions, et aujourd’hui on revient chacun vers soi. On commence la synthèse de l’ajustement de toutes nos profondeurs et la création nous assiste. Peu importe si on tricote, dessine, pose des briques, cuisine, lit, rêve, cultive les fleurs, peu importe que du coup des processus fantastiques commencent à l’intérieur de soi, à partir du rétablissement de base jusqu’à l’illumination des plans très profonds. Lorsque les hommes faisaient leurs découvertes, et ce n’est pas un secret, une femme était toujours à côté d’eux, en faisant office d’intermédiaire ou d’antenne. Aujourd’hui chacun arrive à son propre fil cosmique pour la synthèse.

Le mécanisme cellulaire est également différent, le cycle de fonctionnement de la cellule est différent, l’eau y remplit une fonction de neurone… On doit percevoir les événements en toute tranquillité, ils peuvent être inhabituels mais on doit se dire : ça arrive !    Et notre cerveau ne va pas se cacher dans la boîte à peur.

Autrefois, une personne qui percevait la réalité à plusieurs dimensions (le plan fin) risquait l’hôpital psychiatrique, aujourd’hui le cerveau s’ouvre et beaucoup de gens ont commencé à voir le monde à plusieurs dimensions : la réalité fine et le monde se démultiplient, cela devient une norme.

A présent on doit réfléchir, non avant de s’exprimer, mais avant de penser, car la matérialisation a lieu immédiatement.

En tout cas nous sommes pénétrés par cette énergie divine. Nous avons beaucoup plus que sept, douze, voire quarante-neuf chakras énergétiques, ils remontent au centre de la galaxie et encore plus haut.  Cette matérialisation immédiate signifie justement que l’espace, l’univers, la raison supérieure nous ont ouvert l’accès à nous-mêmes.

Ce n’est pas quelqu’un qui fait cela pour nous, c’est nous-mêmes qui faisons cela. Moi, vous…tous ceux qui prononcent une intention. C’est pourquoi il faut réfléchir, réfléchir avant de penser …

Quant à ceux qui ne le savent pas… En fait, pendant le saut quantique, le monde s’est divisé : d’un côté, ceux qui ont besoin de l’évolution matérielle – vivre en matière, vivre en violence, en négatif (boire, fumer) – ils sont "partis pour la matière", à leur niveau de conscience. Aujourd’hui on est dans une écluse – parmi nous coexistent les uns et les autres …  De l’autre, apparaissent ceux qui ont choisi une autre voie, un autre niveau de conscience, la voie de l’évolution. C’est la division de la réalité – les uns à gauche, les autres à droite.

Ceux qui ont choisi l’évolution spirituelle vont réfléchir avant de penser. D’abord on va faire des erreurs et gagner de l’expérience.

Comment se servir de l’occasion de Dieu ? Pour commencer – juste savoir. Faire charger de l’eau au lieu d’un médicament. Par exemple pour soigner un bouton au talon ou un condylome. Pour nettoyer les vaisseaux. Ecrire sur une feuille, emplir un verre d’eau et le mettre sur le chevet pour la nuit, boire le matin.

Les correcteurs d’état fonctionnel nous aident à accomplir le saut quantique, donc utilisons ces appareils uniques et percevons avec délectation et compréhension les processus inévitables de l’évolution de notre planète et de notre conscience !

Il existe une phrase magique : "dans ma réalité tout réussit (prononcer son vœu) d’une manière légère et élégante".

Ce n’est pas une affirmation, il ne faut pas la répéter longtemps, tout se fait facilement et rapidement, on la prononce et on va s’occuper de ses affaires … L’essentiel est de sentir profondément ce qu’on dit, d’apprendre à faire confiance à l’univers en commençant par la vie courante… Dans ma réalité tout est parfait, je réussis rapidement à accomplir tout ce qui est projeté !

On peut l’appliquer aux enfants, à l’administration, au transport, à l’obtention des informations, à l’achat de ce qui est nécessaire …".

Bonne route et bon courage à tous !

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter